TecSan - TecSan : Technologies pour la santé et l’autonomie

Interface Cerveau Ordinateur robuste pour clavier virtuel – RoBIK

Résumé de soumission

Le principe d'une Interface Cerveau-Ordinateur ou BCI (pour Brain Computer Interface) est de contrôler d'un dispositif grâce à l'extraction et à l'interprétation de caractéristiques volontaires de signaux ElectroEncéphaloGraphiques (EEG) recueillis à la surface du scalp ou de manière invasive. C'est une idée de technique de communication ancienne (Vidal 1973) qui présente l'avantage de s'affranchir de l'activité musculaire dans la chaîne de contrôle et s'est donc tout naturellement présentée comme une alternative prometteuse à la restauration du contrôle et de la communication pour les personnes en situation de handicap moteur total (Wolpow, et al. 2002).

Néanmoins cette technologie de BCI reste un objet d'étude pour les laboratoires de recherche, et elle n'est pas diffusée auprès des patients et Personnes en Situation de Handicap (PSH). A cela, il y a plusieurs raisons :
1. manque de robustesse :
a. de la mesure : qualité de mesure du signal EEG instable dans le temps, mauvaise gestion des artefacts, problème d'interface d'électrode
b. de l'application : problème d'analyse de signaux pour réaliser une fonction : techniques de traitement du signal rigides (pas de prise en compte des variabilités intra-individuelles des signaux), applicatifs inadaptés aux besoins (performances non-optimisées)
2. manque d'ergonomie : complexité d'installation et de mise en place des électrodes et logiciels, besoin de personnel technique lors de leur utilisation, contrainte pour les utilisateurs d'être déguisés en « arbre de Noël » (énorme casque avec de nombreux fils entremêlés) ce qui peut être paradoxalement un frein à la communication avec les autres et enfin, IHM avec des allures désuètes et rebutantes de consoles MS-DOS

En conséquence de quoi, malgré le nombre important de travaux de recherche autour de cette thématique aujourd'hui, il n'existe pas de système BCI pour l'utilisateur.
Notre projet propose donc :
1. de réunir les acteurs majeurs des maillons de la chaîne de recueil et de traitement de l'information des BCI pour proposer, de manière transversale, les innovations clés pour gagner la robustesse nécessaire au transfert de la technologie
2. de travailler à proximité des patients afin de proposer un système réellement adapté à leurs besoins et ergonomique


Ainsi nous obtiendrons, dans le cadre d'un développement expérimental de 36 mois, un prototype fonctionnel de clavier virtuel pour la communication nommé RoBIK, commandé par un système BCI robuste et utilisable quotidiennement par les patients

Coordination du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter