PNANO - PNANO : Nanosciences et nanotechnologies

FLANAMOVE, Comprendre, Assembler et Intégrer l’un des plus petits moteurs naturels – FLANAMOVE

Résumé de soumission

L'un des plus petits moteurs que l'on trouve dans la nature fonctionne dans la membrane bactérienne, à la base du flagelle. Ces nanomoteurs tournent a hautes fréquences et propage l'organisme dans son milieu. La structure et le fonctionnement de ce moteur, basé sur de nombreuses protéines embriquées, n'a pas été encore élucidé. Nous proposons de produire, de purifier les éléments constituant ce moteur en utilisant les techniques de biologie moléculaire et de ProteoCell. Ces protéines seront intégrées dans de multiples systèmes dans le but d'observer et d'étudier leur auto-assemblage et leurs mécanismes d'interaction. Le but est de comprendre comment les protéines interagissent et comment elles s'assemblent et font fonctionner le nano-moteur de la bactérie E.Coli. Le projet FLANAMOVE va développer la méthodologie pour assembler ex- vivo le moteur flagellaire sur une surface structurée. Nous travaillerons sur deux questions essentielles: son mécanisme et son intégration dans un système a ou a 3 dimensions.
Nous proposons un changement radical dans l'approche scientifique qui prévaut pour étudier ce moteur. Au lieu de de-assembler ou d'endommager un moteur fonctionnel, ce qui est la démarche actuelle des micro-biologistes, afin de déterminer le rôle et la fonction de certains des éléments, nous voulons découvrir l'architecture précise du moteur en le construisant pièces par pièces, étapes par étapes. Nous allons développer 2 approches, à 2 dimensions pour étudier les éléments séparés, ou en 3 dimensions pour une machine plus complète. Les outils que nous utiliserons couplerons la soft-lithography, la nano- fabrication, l'auto-assemblage et la biologie synthétique. La possibilité de générer des surfaces d'intérêt grâce a la softlithography couplé avec la génération de vésicule intelligente grâce à la biologie synthétique ouvrira un large spectre d'applications possibles pour l'étude des nano-bio-machines. Cette recherche est fondamentale par nature, mais elle servira de base au développement futur d'une nouvelle génération de systèmes hybrides bio-inspirés. La reconstruction "artificielle" d'un moteur biologique ex-vivo sur une surface solide en utilisant la soft-lithography est un challenge qui nécessite des savoirs faire en production de protéines, en chimie de surface, nano-llithographie, auto- assemblage et en imagerie dynamique. Les technologies et les concepts qui seront développés dépassent l'objectif de reconstruire un moteur biologique fonctionnel in vitro. Le projet rassemble 3 disciplines scientifiques: Biologies, Nanotechnologies et Biophysiques. L'innovation majeur et le cœur de ce projet sera de rapprocher et de coupler 2 technologies émergentes et en pleine essor que sont la biologie synthétique et les nanotechnologies, à travers le système appelé Proteocell et la soft-lithographie. D'un point de vue technologique les processus et protocoles développés pendant ce projet seront génériques et pour ont être appliqués à d'autres types de nano-bio-machines présentes dans les membranes des cellules.

Coordination du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter