JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Recombineurs Actifs en Niobate de Lithium pour l’Interférométrie Stellaire – RALIS

Résumé de soumission

En astronomie, l'un des sujets clés est la détection d'exoplanètes et l'étude de la formation planétaire autour du disque de poussière de l'étoile centrale. Pour permettre l'observation à l'intérieur du disque, l'infrarouge semble une option intéressante là où la lumière visible est bloquée par absorption. En particulier, la bande L de transmission atmosphérique (3.4-4.1 um) présente des caractéristiques idéales pour ce type d'études. Aussi, parmi les tecniques de détection d'exoplanètes, l'interférométrie annulante est au coeur de différents instruments comme ALADDIN (Antarctic L-Band Astrophysics Discovery Demonstrator for Interferometric Nulling), le nuller du LBTI (en construction à l'University of Arizona) et PERSEE (demonstrateur de laboratoire pour PEGASE). PEGASE, l'instrument spatial du CNES dédié à la spectrométrie de jupiters chauds et naines brunes entre 2.5-5microns, réalisant une annulation de 10-4, utilisera séparément un filtrage modal par fibres optiques et une combinaison de faisceaux en optique de volume. Ces instruments sont conçus en optique de volume, mais l'optique intégrée semble être une option plus robuste et compacte. Cependant, du fait du manque de guides d'onde monomode dans la bande L, nécessaires à effectuer un filtrage modal et donc obtenir des taux de réjection importants, le développement de combineurs optiques intégrés, similaires à ceux qui existent en bande J,H et K, a été limité. Nous nous proposons de réaliser des combineurs optiques, conformes aux contraintes pour PEGASE, à base de Niobate de Lithium, matériau transparent dans la bande L et avec lequel la technologie de réalisation de guides d'onde est bien connue. En outre, ce matériau étant électro-optique, cela permettra de réaliser un contrôle actif de la phase entre les différents flux à combiner, afin d'optimiser et stabiliser le tau de réjection. En tant qu'équipe récemment lancé au LAOG (Grenoble) nous proposons, avec nos collaborateurs de FEMTO-ST (Besançon) de développer des interféromètres annulants actifs, en bande L, basés sur le Niobate de Lithium.L'expertise de Guillermo Martin, recruté comme Maître de Conférences en 2006, dans la réalisation et caractérisation de guides d'onde optiques, ainsi que celle de FEMTO-ST en technologie du Niobate, assureront le bon déroulement du projet.

Coordination du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter