JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Etudes des adhésines et des lectines flagellaires de Pseudomonas aeruginosa pour le développement de composés antiadhésion. – PA-antiadh

Résumé de soumission

Les interactions protéines-sucres jouent un rôle essentiel dans de nombreux processus cellulaires tel que la reconnaissance des pathogènes par le système immunitaire. Les phénomènes de reconnaissance et d?adhésion à l?hôte sont cruciaux aux premières étapes de l?infection. Les lectines sont des protéines liant les sucres spécialisées dans la reconnaissance des glycoconjugués de l?hôte et dans l?adhésion cellulaire. Elles comprennent les lectines solubles, les lectines associées aux organelles adhésives tel les pili (lectines fimbriales ou adhésines) et les flagelles (lectines flagellaires). Bloquer leurs interactions par des glycomimétiques serait un moyen de lutter contre l?infection bactérienne mais cela requiert des données précises sur la structure, spécificité et affinité des protéines impliquées. Les infections par le pathogène opportuniste Pseudomonas aeruginosa représentent souvent un danger pour la vie dans les patients immunodéprimés. Il est responsable de nombreuses infections nosocomiales et la colonisation chronique des poumons par cette bactérie est la cause majeure de mortalité chez les patients de mucoviscidose. P. aeruginosa peut former des biofilms où il est protégé du système immunitaire. Ce changement adaptatif rend son éradication très difficile car sous le phénotype biofilm, la bactérie exhibe une résistance accrue aux antibiotiques et les infections persistantes et chroniques sont favorisées. P. aeruginosa produit un large panel de lectines mais leur rôle dans les mécanismes de reconnaissance, d?adhésion et de pathogénicité sont loin d?être élucidés. Le but de ce projet est donc d'identifier le rôle fonctionnel et la base moléculaire des interactions protéines-sucres des adhésines et des lectines flagellaires de P. aeruginosa grâce à la combinaison de techniques complémentaires: clonage, expression et purification, détermination de la spécificité et de l?affinité, caractérisation structurale par cristallographie aux rayons X et recherche d?inhibiteurs à haute d'affinité. Les voies de glycosylation chez les bactéries sont également des cibles thérapeutiques attrayantes d?autant plus que ces glycans sont associées aux facteurs de virulence de la surface cellulaire et sont uniques aux prokaryotes. La O-glycosylation de la flagellin de type b, récemment décrite, semble avoir un rôle dans la virulence de la bactérie et peu d'informations sont disponibles sur le processus de glycosylation. On propose la caractérisation du cluster de glycosylation composé de 4 gènes par biologie structurale pour une meilleure connaissance de ce processus. Notre objectif final est de concevoir des inhibiteurs efficaces pour limiter l'adhésion bactérienne sur les surfaces inertes ou les muqueuses et limiter la formation des biofilms, qui sont très résistants aux traitements antibiotiques classiques. Cette étude aurait des applications pharmaceutiques potentielles puisque ces inhibiteurs serviraient de base pour un traitement anti-infectieux local.

Coordination du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter