BLANC - Blanc

Ocytocine et attachement homo et hétéro-spécifique: rôle dans l'isolement et l'apaisement social – BOND.007

Résumé de soumission

Les bases neurobiologiques de l?attachement filial sont peu connues à l?inverse de l?énorme travail entrepris sur le versant maternel. Les ovins sont caractérisés par l?existence d?une reconnaissance individuelle entre mère et jeune. Le fait que l?agneau développe un lien d?attachement avec sa mère en fait un modèle expérimental de choix pour des études neurobiologiques. L?objectif de notre projet est d?étudier chez l?agneau l?importance de la participation du système ocytocinergique (OT) dans les mécanismes physiologiques et neurobiologique influençant les réponses d?attachement homo et hétéro-spécifique car l?agneau a cette particularité de s?attacher non seulement à sa mère également à l?homme. L'OT est connue pour participer dans la mise en place des relations sociales. L?hypothèse principale est que la libération d?OT sera déclenchée par la simple présence de la mère, alors que des stimulations somatosensorielles tel que les caresses seront nécessaires dans le cadre de la relation homme-animal pour l?activation de la réponse neuroendocrine. Les stimulations somatosensorielles de la part de la mère seront également capables de potentialiser la sécrétion d?OT. Nous utiliserons le paradigme de la séparation-réunion développé par Ainsworth (1989) chez l?enfant et extrapolé depuis à l?animal y compris à l?agneau. Sous ces conditions expérimentales, les agneaux sont calmes en présence de leur partenaire et agités lors de l?isolement. Sachant que (i) les interactions positives avec le partenaire d?attachement favorisent l?accalmie et la relaxation, et que (ii) l?OT est supposée être le promoteur de cet état, nous testerons l?hypothèse que les stimuli apaisant prodigués par la figure d?attachement entraineront une diminution du rythme cardiaque et de la cortisolémie, activeront des structures cérébrales spécifiques, et que la plupart des réponses induites seront inhibées par l?utilisation d?antagonistes OTergiques. Situation expérimentale générale. ? A la naissance, les agneaux seront élevés soit par leur mère soit par un être humain (allaitement artificiel). Dans le second cas, une seule personne s?occupera des mêmes agneaux tout au long de l?expérience afin de favoriser le développement de la relation préférentielle. ? Au cours de la première semaine un test de choix sera réalisé afin de déterminer l?existence d?un lien préférentiel. ? Au cours de la seconde semaine, les agneaux de la tâche 1 subiront une neurochirurgie afin d?implanter des canules intracérébroventriculaires dans le but de récolter ultérieurement du liquide céphaorachidien. ? Entre les semaines 4 et 6 les agneaux seront répartis dans les 3 conditions suivantes : (i) testés d?abord avec leur partenaire d?attachement (sans stimulations somatosensorielles), puis en isolement, enfin après réunion avec leur partenaire (sans stimulations somatosensorielles). L?hypothèse est que la libération d?OT sera constatée uniquement en présence de la mère ; (ii) testés dans la même situation avec des stimulations somatosensorielles prodiguées par le partenaire d?attachement. L?hypothèse est que ces stimulations potentialisent la libération d?OT, celle-ci sera donc caractérisée dans le cas de la relation avec l?homme (iii) testé en isolement : pas de variation dans l?évolution des taux d?OT. (iv) Ces 3 situations seront répétées selon les besoins expérimentaux. Objectifs principaux ? Tâche 1. Une première sous-tâche décrira les corrélations existant entre les réponses neuroendocrinologiques (OT centrale et périphérique) et physiologiques (taux de cortisol et rythme cardiaque), et les réponses comportementales lors de l?isolement ou de la présence du partenaire d?attachement sans stimulation somatosensorielle, avec stimulations somatosensorielles. Une seconde sous-tâche cherchera à caractériser les activations neuronales consécutives à de telles interactions. ? Tâche 2. Nous déterminerons les sites d?action de l?OT et la dynamique d?activation au moyen de l?imagerie scintigraphique. L?expérience sociale de l?agneau sera prise en compte dans ce paradigme. ? Tâche 3. Nous caractériserons plus en détail les réponses comportementales et la variation du rythme cardiaque des agneaux en fonction de la situation expérimentale. Là encore, une corrélation avec les taux circulant d?OT sera réalisée. ? Tâche 4. Nous testerons l?hypothèse de l?implication de l?OT dans l?état d?accalmie induit par la présence du partenaire d?attachement au moyen de traitements pharmacologiques (antagoniste). La relation entre lien d?attachement et OT sera étudiée à 7 niveaux complémentaires, ce qui caractérise l?approche interdisciplinaire de ce projet : 1) Comportement; 2) Physiologie; 3) Neurophysiologie; 4) Neuroendocrinologie; 5) Neurobiologie; 6) Imagerie fonctionnelle cérébrale; 7) Pharmacologie.

Coordination du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter