JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Systemes à HYbridation Mixte – SHYM

Résumé de soumission

La découverte du C60 en 1985 et plus encore d'un procédé de synthèse pondérable en 1990 a ouvert un nouveau champ de recherches dans le domaine de la science des matériaux. L'un des aspects les plus fascinants de ces molécules est leur forme sphérique, ce qui induit une courbure du réseau carboné constituant. Ceci conduit pour les liaisons liaison C-C-C à des angles intermédiaires entre une hybridation diamant (sp3) et graphite (sp2). Ce phénomène est donc qualifié d'hybridation mixte. Au cours des 15 dernières années, il a ete démontré que le C60 et ses dérivés présentent de noimbreuses propriétés remarquables, telles que supraconductivité à des températures relativement élevées, des effets magnétiques, un caractère électro-accepteur marqué, des propriétés de séparation de charge, etc... La plupart de ces propriétés peuvent être liées à la présence de cet état d'hybridation mixte. Etant donné l'importance de cet effet, une question intéressante est : peut-on imaginer d'autres molécules spécifiquement conçues pour présenter ce phénomène ? Et si tel est le cas, comment pourraient-elles être synthétisées ? Une réponse positive permettrait une meilleure compréhension de ce phénomène exotique , ainsi que l'obtention de matériaux nouveaux, présentant peut-être des propriétés améliorées par rapport au C60. L'objectif du présent projet est donc la synthèse d'une nouvelle classe de molécules en forme d'anneau (des polyquinones macrocycliques), spécifiquement conçues pour présenter ces effets d'hybridation mixte. Pour celà, une voie complètement originale est proposée, basée sur l'utilisation de calixarènes. Le coordonateur ainsi que ses collaborateurs ont déjà obtenu des résultats intéressants vers cet objectif, qui sont détaillés dans le cadre du projet. L'étude des molécules et des matériaux moléculaires correspondants sera entreprise dans le cadre du présent projet. En particulier, l'utilisation des polyquinones macrocycliques pour la synthèse de nanotubes de carbone sera étudiée. Le dopage en phase solide par des alcalins sera aussi étudié.

Coordination du projet

Vincent HUC (Université)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 166 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter