JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Les derniers chasseurs-collecteurs en Europe occidentale – Mésonéo

Résumé de soumission

Les derniers chasseurs-collecteurs en Europe occidentale Au 7e millénaire avant notre ère, un vaste courant d'innovation, notamment dans le domaine de l'armement, traverse les sociétés de chasseurs-collecteurs mésolithiques, témoignant de leur dynamisme et de leur vitalité. Deux ou trois millénaires plus tard, ces sociétés auront disparu, et l'Europe sera peuplée de communautés paysannes. Période clef de la préhistoire de l'Europe, marquée par le basculement des sociétés vers l'économie de production, c'est également une période encore mal connue. L'objectif de ce projet est donc l'étude de la dynamique des dernières communautés de chasseurs-collecteurs en Europe occidentale. Il s'agit d'expliciter les causes d'une mutation profonde qui les affecte au 7e millénaire puis de saisir l'évolution propre à chacune des communautés. Sur cette base, on pourra dans un second temps étudier les modalités d'interaction entre ces derniers chasseurs et les premières communautés agro-pastorales et évaluer le rôle des groupes mésolithiques dans le développement de l'économie agro-pastorale. Toutefois nos connaissances sur le Mésolithique récent /final (ou second Mésolithique ) sont encore lacunaires. En effet, pour toute la partie occidentale de l'Europe comme pour l'Afrique du Nord, force est de constater la dispersion des données concernant cette période correspondant aux 7e et 6e millénaires avant notre ère. Si de nombreux travaux individuels et régionaux, parfois d'ampleurs, ont été réalisés, les approches globales à l'échelle de l'Europe, qui sont de fait les seules à pouvoir embrasser ce type de phénomènes, sont rares et très anciennes (Kozlowski 1976 ; Rozoy 1978). Aussi, près de cinquante ans après l'article fondateur de Clark (1958), la compréhension du phénomène n'a pas évolué, puisque l'on n'en saisit toujours ni le processus d'apparition ni le vecteur de diffusion… Le projet actuel est destiné à combler cette lacune. Notre ambition est de constituer une équipe de jeunes chercheurs et de doctorants, appuyés par des chercheurs confirmés, afin d'étudier ce phénomène en globalisant les efforts au sein d'un programme commun qui doit permettre de rompre avec la dichotomie historique concernant l'étude du Mésolithique et du Néolithique. C'est l'évolution des systèmes techniques apparemment bouleversés et au-delà, le fonctionnement des groupes humains qui est le véritable objet de recherche. Cela impose une réflexion globale à mener sur l'identité de ces populations et leur mode de vie via leurs pratiques techniques et d'en saisir les mécanismes d'évolution durant cette période.

Coordination du projet

Pierre ALLARD (Organisme de recherche)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 84 180 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter