JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

– ZEPHYR

Résumé de soumission

Morphodynamique des dunes et des rivières à l'échelle du grain, de la structure et du paysage. Suite à la vogue en Physique, dans les années 80, de la recherche d'exposants fractals dans les systèmes naturels (bassins versants, relief montagneux, relief côtier), une micro-communauté faisant de la géomorphologie théorique s'est maintenant solidement implantée aux Etats-Unis et en Europe. En France, l'interface entre Physique et Géophysique s'est principalement développée sous l'impulsion de C. Jaupart, et se caractérise par un attachement très original sur le plan international au développement d'expériences de laboratoire contrôlées (par exemple à l'IPGP, à Géosciences Rennes, au LGIT de Grenoble, etc). L'activité de géomorphogénèse montée au PMMH, consiste à identifier et à comprendre, avec les outils de la physique non-linéaire, les mécanismes à l'œuvre dans des phénomènes naturels: avalanches, dunes, rivières, etc. En particulier, les expériences et les mesures de terrain constituent une part primordiale de ces études. Elles ont permis non seulement une bonne réception de nos travaux par les géologues et les géophysiciens, mais aussi une confrontation directe, nécessaire, avec la réalité. Une approche transversale de la géophysique. Le projet Zephyr est centré sur des problèmes posés à trois échelles distinctes: le transport sédimentaire à l'échel le du grain, les instabilités primaires à l'origine des structures élémentaires (rides, dunes, barres, méandres), et la dynamique à l'échelle du paysage. Nous avons poursuivit la stratégie consistant à mener de front des expériences de laboratoire contrôlées et proprement remises à l'échelle en temps et en espace, des mesures de terrain ainsi que des études théoriques et numériques. Nous avons conçu et écrit un code permettant de décrire quantitativement le couplage entre écoulement, décrit de manière continue, et transport de grains, décrits de manière discrète. Nous avons ainsi pu étudier la transition entre le transport par le vent et par une rivière, mais aussi réaliser des simulations numériques directes de la formation des rides de sable éoliennes.

Coordination du projet

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 0 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter