Flash Info
Publication du programme PAUSE – ANR Ukraine pour l’accueil de scientifiques ukrainiens et ukrainiennes dans des laboratoires français
GENOPAT - Du gène à la physiopathologie, des maladies rares aux maladies communes

Expression de HMGB1 et de RAGE et rôle de leur interaction dans la BPCO – RAGELUNG

Résumé de soumission

La bronchopneumopathie bronchique obstructive (BPCO)/emphysème est une maladie invalidante caractérisée par une obstruction bronchique irréversible qui résulte d'une série d'altérations de l'architecture des voies aériennes secondaires à une réparation incomplète ou anarchique. Ce processus, défini comme `remodelage tissulaire', inclut des anomalies de la réparation épithéliales, une augmentation de la masse musculaire et une fibrose tissulaire.
High-mobility group box 1 (HMGB1) est une protéine nucléaire qui est libérée dans le milieu extracellulaire où elle module l'inflammation et la réparation tissulaires via l'interaction avec son principal ligand, le receptor for advanced glycation end products (RAGE), exprimé constitutivement dans le poumon. Ce projet vise à déterminer si des anomalies d'expression et d'activation du système HMGB1-RAGE participent au remodelage tissulaire et aux altérations fonctionnelles respiratoires dans la BPCO Ce projet sera développé selon les 3 axes suivants:
1) Etudes ex vivo. Déterminer, par immunohistochimie, l'expression et la localisation d'HMGB1 et de RAGE dans les biopsies bronchiques de sujets témoins non-fumeurs, fumeurs et atteints de BPCO. Les taux d'HMGB1 seront mesurés par Elisa dans le lavage bronchoalvéolaires de ces sujets. L'ensemble de ces paramètres sera corrélé avec la sévérité des deux maladies et la consommation tabagique.
2) Etudes in vitro. Analyser l'expression (ARNm et protéines) d'HMGB1 et RAGE dans les cellules épithéliales bronchiques, musculaires lisses et les fibroblastes pulmonairs humains en culture primaire après stimulation par des cytokines, chimiokines et facteurs de croissance impliqués dans l'activation de ces cellules et dont les taux sont augmentés dans la BPCO. Déterminer l'effet d'HMGB1 sur la migration, la prolifération et la synthèse de médiateurs fibrogéniques et de composants matriciels par ces cellules et d'étudier sa capacité à promouvoir la réparation épithéliale. Ces expériences seront effectuées en présence de RAGE soluble, afin de déterminer la spécificité de l'interaction entre HMGB1 et son ligand.
3) Etudes in vivo. Etudier l'expression pulmonaire d'HMGB1 et RAGE dans un modèle d'emphysème chez la souris induit par l'administration intra-trachéale d'élastase. Traiter les souris avec RAGE soluble, afin de déterminer le rôle de l'activation endogène de RAGE par HMGB1, dans le développement de cette pathologie. L'inflammation (infiltration cellulaire et synthèse de cytokines/chimiokines pro-inflammtorires) et le remodelage (production de TGF-béta1 et dépôt de collagène) pulmonaires, ainsi que l'augmentation du diamètre des septa alvéolaires, témoin d'emphysème, seront déterminés.
Une surexpression d'HMGB1 et RAGE dans les voies aériennes de sujets atteints de BPCO, particulièrement au niveau des cellules de structure, pourra refléter un remodelage tissulaire et corréler avec la sévérité de cette maladie. Les expériences menées in vitro, permettront de démontrer que ce remodelage résulte de la capacité d'HMGB1 à entretenir des anomalies de réparation épithéliale et à induire la migration et la prolifération des cellules musculaires lisses et des fibroblastes. Enfin, une inhibition par RAGE soluble du remodelage pulmonaire et de l'emphysème chez la souris sera en faveur d'un rôle clé du système HMGB1-RAGE endogène dans la pathogenèse de cette maladie. Au total ce projet devrait permettre de proposer l'hypothèse que des stratégies visant à neutraliser l'interaction entre HMGB1 et RAGE dans les voies aériennes pourraient permettre une meilleure prise en charge de la BPCO.

Coordinateur du projet

Marina PRETOLANI (INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - ADR PARIS VII - ADR 12)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - ADR PARIS VII - ADR 12

Aide de l'ANR 220 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter