PRECODD - Ecotechnologies et Développement Durable

Gestion opérationnelle des risques liés aux migrations de nappes d'hydrocarbures dans les eaux continentales – MIGR’HYCAR

Résumé de soumission

L'application de la Directive Cadre sur l'Eau (DCE) et l'obligation de surveillance de la qualité d'eau pour la consommation humaine et les activités récréatives ou industrielles, telles que la production d'eau potable par exemple, entraînent une forte demande pour des systèmes d'évaluation et de suivi de la qualité de l'eau.
Alors que pour les grands accidents d'origine pétrolière se produisant en milieu océanique ou côtier des moyens importants de suivi et de gestion de la crise sont à présent rapidement mis en place, la gestion des accidents de moindre importance, bien que beaucoup plus nombreux, est toujours assurée par des moyens limités, notamment pour ce qui concerne les évènements de pollution des eaux continentales. Pourtant, les pollutions accidentelles impliquant des hydrocarbures représentent de l'ordre de 50 % des événements (près de 50 par an rien que sur les 3 grandes rivières d'Ile de France).
Face à des évènements récents tels que le rejet accidentel d'hydrocarbure survenu au printemps 2008 à Donges dans l'estuaire de la Loire, les industriels et les pouvoirs publics sont souvent démunis pour juguler l'impact de ces accidents et les gérer lorsque leur emprise et leur dynamique sont mal connues. En effet, on assiste à des phénomènes complexes à appréhender intuitivement : dispersion en rivière et en milieu estuarien, retour de panache sous l'action de la marée et des vents, échouage sur les berges puis reprise par les courants, etc. Le projet comprend la mise au point opérationnelle des éléments d'un système prénormatif pour l'alerte : gestion de l'information d'alerte, développement d'outils de modélisation prédictifs incluant des composantes théoriques fortes (réalisation de bases expérimentales pour la validation des modèles et la quantification des incertitudes), automatisation de l'intégration des données dans la modélisation, développement d'outils d'aide à la décision pour les gestionnaires, pré-développement de procédures d'alerte vers les exploitants et les intervenants, validation du système sur 2 sites représentatifs. Ce système se complète par l'approche plus fondamentale de l'impact de certains phénomènes physiques indispensables à l'usage d'un outil prénormatif se plaçant sur des perspectives de déploiement à long terme, notamment par rapport au changement climatique. Ces actions scientifiques concernent le comportement des hydrocarbures par rapport aux caractéristiques physico chimiques de l'eau au-delà des limites actuelles de connaissances (température de l'eau, variation de la salinité, de la turbidité et de la concentration en minéraux).

Coordinateur du projet

Monsieur Olivier BERTRAND (ARTELIA EAU & ENVIRONNEMENT)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

TOTAL RAFFINAGE MARKETING
ECOLE NATIONALE DES PONTS ET CHAUSS
CENTRE DE DOCUMENTATION DE RECHERCHE ET D'EXPERIMENTATIONS SUR LES POLLUTIONS ACCIDENTELLES DES EAUX [CEDRE]
INSTITUT NATIONAL POLYTECHNIQUE DE TOULOUSE
EDF R&D SITE CHATOU
VEOLIA ENV RECHERCHE ET INNOVATION
ARTELIA EAU & ENVIRONNEMENT

Aide de l'ANR 903 589 euros
Début et durée du projet scientifique : février 2009 - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter