ALIA - Alimentation et industries alimentaires

Generation d'un model animal pour l'étude de la detection orosensorielle du gras – TASTE-GPR120

Résumé de soumission

Le poids d'un individu est la résultante d'une balance entre sa dépense énergétique et son apport calorique. Il a été observé qu'en situation de libre accès, le choix des aliments se porte spontanément vers ceux riche en carbohydrates ou en lipides. Certaines études constatent que ce choix est en partie guidé par la palatabilité des aliments et donc leur évaluation sensorielle par le système gustatif. Ces constatations supportent l'existence de structures spécialisées dans la détection du « gras » au niveau de la sphère orale. Nos collègues et nous même avons montré que chez la souris l'ablation du gène codant pour le transporteur d'acide gras CD36 affecte la préférence pour l'acide linoléique. Toutefois, ce transporteur bien qu'exprimé dans les bourgeons du goût de la langue ne répond pas aux critères d'un récepteur gustatif. De plus, de récents travaux suggèrent qu'il existe plusieurs mécanismes de détection des acides gras alimentaires chez les rongeurs. Nos efforts visant à identifier de nouveaux récepteurs impliqués dans la détection orale des acides gras nous ont conduit à Gpr120. Gpr120 est un récepteur couplé aux protéines G activé par les acides gras insaturés à longue chaîne dont le rôle dans la sécrétion d'insuline postprandiale est bien établit.
Toutefois, sa localisation précise et son rôle dans les structures gustatives restent à établir.
Ce projet propose la génération de deux nouveaux modèles murins permettant la visualisation et l'ablation ciblée de ce récepteur. Ces modèles nous permettrons d'établir le rôle de Gpr120 dans la détection des acides gras et plus généralement sa fonction dans la physiologie gustative postprandiale est bien établit. Toutefois, sa localisation précise et son rôle dans les structures gustatives restent à établir. Ce projet propose la génération de deux nouveaux modèles murins permettant la visualisation et l'ablation ciblée de ce récepteur. Ces modèles nous permettrons d'établir le rôle de Gpr120 dans la détection des acides gras et plus généralement sa fonction dans la physiologie gustative.

Coordinateur du projet

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE CENTRE-EST (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE CENTRE-EST

Aide de l'ANR 119 142 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles