ALIA - Alimentation et industries alimentaires

Elaboration par homogénéisation à haute pression et caractérisation de particules submicroniques destinées à la vectorisation de molécules d'intérêt. – NANOLIA

Résumé de soumission

L’objectif du projet est de préparer par homogénéisation à haute pression (ultra-high pressure homogenisation, UHPH) puis de caractériser des nano-particules à finalité alimentaire, et capables d’immobiliser des molécules d’intérêt. Ces particules submicroniques pourront acquérir une fonctionnalité particulière et/ou participer, en tant qu’éléments de base à la structuration de matrices alimentaires (approche « bottom up »). Ces particules seront préparées à partir d’ingrédients alimentaires et pourront être des agrégats de protéines, des néo-micelles issues du lait ou des gouttelettes d’huile émulsifiées. Elles seront élaborées à l’aide d’un nouveau procédé physique, l’homogénéisation à très haute pression. Ce procédé repose sur les effets dynamiques de la pression (chute de pression, forces élongationnelles de cisaillement, cavitation, turbulences, impacts). Il est en effet possible de produire des émulsions dans le domaine de taille nanométrique, d’induire un dépliement des protéines suivi d’une agrégation contrôlée ou encore de modifier la structure des micelles de caséines, comme le suggère des études très récentes.
De plus, il s’agit d’un procédé innovant et propre vis à vis de l’environnement. Des composés hydrophobes pourront être liés aux nano-agrégats protéiques ou aux micelles du lait, ou encore incorporés à la phase huileuse d’émulsions. Ainsi les nanoparticules pourront acquérir une fonctionnalité biologique spécifique visant à délivrer des nutriments lipophiles plus efficacement. Les caractéristiques physico-chimiques de ces particules, leur stabilité à l’entreposage seront évaluées, de même que leurs propriétés de transport à travers des lits cellulaires (cellules épithéliales intestinales prises comme modèle de barrières naturelles). Une étude des effets de la pression sur la formation des agrégats, ou les réactions d’association/dissociation des micelles du lait en présence du composé lipophile est aussi prévue. Ce projet pourra permettre le développement de composés fonctionnels (techno -fonctionnalité et/ou fonctionnalité biologique) que l’on pourra inclure dans des matrices alimentaires pour en augmenter la valeur ajoutée.

Coordinateur du projet

UNIVERSITE DE MONTPELLIER II [SCIENCES TECHNIQUES DU LANGUEDOC] (Laboratoire public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

UNIVERSITE DE MONTPELLIER II [SCIENCES TECHNIQUES DU LANGUEDOC]
UNIVERSITE DE MONTPELLIER II [SCIENCES TECHNIQUES DU LANGUEDOC]
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE PROVENCE CORSE

Aide de l'ANR 306 962 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles