BLANC - Blanc

Déplacements collectifs chez les vertebrés grégaires: étude expérimentale, contrôle et modélisation de la dynamique de groupes de moutons – Panurge

Résumé de soumission

Nombre de vertébrés grégaires se déplacent en groupes, parfois de grande taille, tout en conservant une cohésion sociale et spatiale remarquable. Les mécanismes impliqués dans l'initiation des déplacements, l'adhésion et la coordination des comportements de suivi sont très mal compris. Dans des groupes de composition instable et de grande taille (banc de poissons, bandes d'oiseaux, hardes d'ongulés) le leadership semble distribué entre différents sujets. En outre, comme les membres des groupes n'accèdent qu'à une information partielle et locale, l'initiateur n'étant souvent pas visible, il n'est pas aisé d'expliquer la production de réponses collectives complexes (synchronie des départs, co-linéarité des trajectoires, alignement des sujets à grande échelle, etc). La régularité des patterns spatio-temporels produits par des espèces très différentes suggère une communauté de mécanismes. Des modèles théoriques chez les vertébrés ont suggéré que le comportement de suivi serait déclenché par une règle simple d'imitation, entre quelques individus voisins mais entraînant un suivi à grande échelle. La portée de ces modèles physiques de déplacement collectifs serait grandement enrichie par l'apport de mesures expérimentales obtenues sur des modèles biologiques adéquats. - Les objectifs du projet sont (1) d'étudier les déplacements lors du brout chez le mouton dans un cadre experimental, par le biais du contrôle d'individus entraînés, adoptant incidemment le rôle de leader, (2) de modéliser les déplacements collectifs à l'aide de données extraites d'expériences avec des groupes de petite taille, puis de grande taille, (3) de réaliser des expériences de contrôle des déplacements de troupeaux dans une perspective de conduite agropastorale. Pour atteindre ces objectifs, le projet associe des spécialistes des comportements collectifs, des physiciens travaillant sur la complexité en biologie et des agro-pastoralistes concernés par la conduite des troupeaux. - Nos analyses se focaliseront sur la nature de l'information produite par les initiateurs, la dynanique des interactions traduites par la dynamique du suivi (ou de son absence) survenant après des initiations de déplacements provoquées. Des données expérimentales déjà recueillies serviront à construire un modèle individu-centré de déplacement spontané dans des petites tailles de groupes. En outre, des prédictions issues du modèle sur des grandes tailles de groupe en milieu ouvert seront émises et confrontées aux données expérimentales à recueillir. Les données collectées serviront à tester d'autres types de modèles abordant le passage entre niveaux mésoscopique et macroscopique. La modélisation ambitionne aussi d'évaluer les effets du contrôle potentiel des déplacements des groupes si l'on modifie des paramètres comportementaux de quelques individus. Les prédictions du modèle seront confrontées aux données expérimentales obtenues avec un ou quelques individus dont les déplacements seront contrôlés. Compte-tenu du rôle fort de la contagion chez cette espèce grégaire, nous émettons l'hypothèse que des effets probables d'amplification permettent d'obtenir des suivis collectifs. Cela signifie que la proportion de leaders adoptant une décision identique, nécessaire pour obtenir un suivi collectif, diminuera avec l'accroissement du nombre total d'individus dans les groupes. Tant par les questions fondamentales posées que par le modèle animal choisi, cette recherche concerne les chercheurs travaillant sur la conduite et le gardiennage des troupeaux. La mise en évidence d'un effet de leadership distribué, actionné par un équipement électronique léger permet d'entrevoir de possibles applications. Lors du projet, nous éprouverons l'idée que des troupeaux peuvent être amener à répartir un effort de pâturage sur des aires spontanément délaissées ou restreints dans des aires de pâturage pré-définies, avec des limites virtuelles, grâce à l'effet de propagation du comportement de suivi au sein des tr

Coordination du projet

Richard BON (Organisme de recherche)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE - CENTRE D'ETUDES NUCLEAIRES SACLAY

Aide de l'ANR 390 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter