BLANC - Blanc

Emballages et Conditionnements Alimentaire, 1850 - 2000 – ECA

Résumé de soumission

Ce projet a pour but de développer une réflexion sur la place de l'emballage et celle du conditionnement alimentaire dans la société française contemporaine. Il pallie l'absence d'études de longue durée qui relèvent à la fois de l'histoire des comportements sociaux, de l'histoire des techniques et de l'histoire industrielle. Il a pour ambition de constituer un corpus scientifique, fondé sur plusieurs études thématiques longues exploitant des sources abondantes et sur le témoignage des acteurs industriels de la filière. Il apportera les ressources de l'analyse historique à des questions de société qui concernent autant des exigences des consommateurs que des arbitrages à rendre dans le domaine des politiques publiques environnementales. Il s'adosse au contexte de recherche européen, en particulier dans le cadre de l'ESF qui a retenu un programme intitulé European 'Ways of Life' in the American Century : Mediating Consumption and Technology in the Twentieth Century. - L'emballage et le conditionnement des produits alimentaires posent très tôt à l'époque contemporaine une question cruciale qui concerne les producteurs, les distributeurs et les consommateurs : comment fournir des denrées dont la qualité, la comestibilité, l'identification et l'attrait soient maintenus depuis le lieu d'origine jusqu'au site final d'utilisation ? Depuis le milieu du XIXe siècle, l'extension des aires de production alimentaire, l'allongement des distances de transport, la multiplication des flux de fret et l'augmentation quantitative des marchés urbains créent une dynamique d'innovations. Les fabricants d'emballage y répondent par le recours à des matériaux utilisés depuis longtemps et par l'emploi d'autres techniques dont la nouveauté engendre des évolutions radicales. De même, l'amélioration des moyens de transport devient un moyen essentiel d'élargir les zones d'échange en assurant un conditionnement efficace. - A ces bouleversements que l'on peut situer en amont ou en situation médiane de la chaîne alimentaire correspondent certaines attentes des consommateurs. Leurs réactions sont déterminées par des critères de présentation. Si des aspects esthétiques entrent dans les motivations de l'acheteur, les informations qui lui sont communiquées prennent autant d'importance. Longtemps limitées à des indications attestant la notoriété d'un fabricant ou d'une marque, les mentions inscrites apparaissent désormais comme des relais ultimes du contact entre producteurs et consommateurs. Renseigner par des labels sur l'origine et la certification des produits ou préciser des données nutritionnelles en fonction des contraintes réglementaires édictées par les pouvoirs publics font aujourd'hui de l'emballage autre chose qu'un simple contenant. Son façonnage intègre aussi bien des éléments pratiques d'identification, qu'un ensemble d'informations laissant au consommateur la possibilité d'arbitrer ses choix. - Les filières industrielles de l'emballage ont eu à prendre en considération deux contraintes fortes. La technologie des conditionnements impose une conception pratique et une adaptation permanente à de nouveaux besoins, comme les transformations des formes de distribution commerciale ou l'individualisation des rations alimentaires. D'autre part, si l'évolution des coûts des matériaux a déterminé des changements techniques de l'emballage, c'est aujourd'hui leur recyclage imposé par des considérations environnementales nouvelles qui s'annonce comme un facteur d'évolution déterminant. - Trois axes d'étude sont envisagés. L'histoire de certains matériaux d'emballage sera d'abord prise en compte, non pas dans leur production, que plusieurs travaux universitaires ont déjà renseignés, mais dans leur concurrence et en ce qu'ils déterminent les choix des consommateurs. Des logiques d'innovation seront ainsi mises en évidence sur le long terme. Le développement des formes d'emballage et l'évolution des conditionnements invitent à étudier la dimension technique des

Coordination du projet

Marc DE FERRIERE LE VAYER (Université)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR PARIS A

Aide de l'ANR 200 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter