PHYSIO - Physiopathologie des maladies humaines (Physio)

IMMUNITE INNEE ET FIBROGENESE HEPATIQUES : LE PARADIGME PORTAL – LIFR-PP

Résumé de soumission

RESUME PROJET – Contexte scientifique et objectifs:"Toutes les maladies chroniques du foie (virales, alcooliques ou liées au syndrome métabolique) sont compliquées d'une fibrose (précurseur de la cirrhose), qui prédomine dans la région portale, alors que les hépatocytes du lobule ou même centrolobulaires sont la principale cible des lésions. Une autre caractéristique des maladies fibrogéniques du foie est la survenue d'une réaction ductulaire (prolifération de cholangiocytes et/ou de cellules progénitrices). La fibrose portale semblant constituer un risque majeur de progression de la fibrose dans toutes les maladies chroniques du foie (y compris la maladie alcoolique) et les cellules portales étant les premières exposées aux composants bactériens qui traversent la barrière intestinale, et qui peuvent générer une réaction infllammatoire hépatique, il semble justifié d'attribuer une place beaucoup plus importante aux cellules portales et périportales dans les mécanismes de la fibrogenèse hépatique. RESUME PROJET – Description:"Des échantillons de foie provenant de larges cohortes de patients ayant une maladie chronique du foie (alcoolique, NAFLD, virales et maladies cholestatiques) à différents stades de fibrose seront analysés. Le phénotype des cellules ductulaires et des myofibroblastes ainsi que l'expression des récepteurs du peptidoglycane (TLR2, NODs) seront analysés en relation avec l'intensité de la fibrose et avec celle de l'activité réplicative des hepatocytes. Une approche protéomique différentielle sera utilisée pour développer de nouveaux biomarqueurs des myofibroblates portaux (ou péribiliaires) et des myofibroblastes dérivés des cellules étoilées du foie. Ces marqueurs seront testés dans des modèles animaux ainsi que dans les échantillons de patients. A l'aide de modèles animaux de prolifération des cellules ovales, de cholestase et de lésions alcooliques et non alcooliques du foie, et de modèles cellulaire et tissulaires ex vivo, nous examinerons le potentiel fibrogénique des cellules ductulaires, et leurs mécanismes d'action a) directe sur l'accumulation de matrice extracellulaire par la production de l'inhibiteur tissulaire de métalloprotéinase 1 (TIMP1), b) indirecte par la production de facteurs pro-mitogéniques/fibrogéniques ou de facteurs anti-apoptotiques pour les myofibroblastes du foie, comme la protéine Growth arrest specific gene protein 6 (Gas6), c) par une transition epithélio-mésenchymateuse, en réponse au TGF- ou à un stress mécanique induit par le remodelage matriciel. Nous déterminerons l'effet de TIMP-1, de Gas6 et du peptidoglycane sur la réaction ductulaire et la fibrogenèse à l'aide de souris invalidées. Nous analyserons la régulation du phénotype inflammatoire et fibrogénique des cellules ductulaires et des myofibroblastes hépatiques par le peptidoglycane, en testant l'effet du peptidoglycane et des ligands de TLR-2 ou des NODs sur ces cellules in vitro, et celui de l'administration de peptidoglycane dans des modèles animaux de fibrogenèse hépatique.RESUME PROJET – Resultats attendus:"Ce projet devrait permettre de vérifier l'hypothèse selon laquelle, au cours des maladies du foie en particulier dues à l'alcool et à NAFLD, les cellules ductulaires et périductulaires de la région portale contribuent de façon significative à la réponse fibrogénique. Nous attendons de l'analyse protéomique comparative, l'identification de marqueurs permettant de mieux comprendre la contribution des différentes populations cellulaires à la fibrogenèse et éventuellement à la régénération hépatique. Cette démarche est essentielle pour identifier les bonnes cibles thérapeutiques. Si nous identifions les cellules ductulaires comme étant des cellules fibrogéniques importantes, cela imposera de reconsidérer la stimulation de ce compartiment pour favoriser la régénération hépatique. Ce projet pourra également déboucher sur l'identification des récepteurs du peptidoglycane comme cibles thérapeutiques pour le traitement

Coordinateur du projet

INSERM - Délégation régionale Paris 6 (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSERM DR PARIS XII
INSERM - Délégation régionale Paris 6
INSERM - ADR PARIS XI - ADR 15
INSERM - ADR DE LILLE - ADR 7
INSTITUT CURIE - SECTION DE RECHERCHE

Aide de l'ANR 360 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles