BLANC - Programme blanc

La prosodie dans la grammaire. Les interfaces syntaxique, sémantique et pragmatique de la prosodie dans la grammaire du français – PRO-GRAM

Résumé de soumission

1. Contexte et objectifs - - Le projet s'inscrit dans un double mouvement qui traverse la recherche théorique en linguistique contemporaine : - - la prise en compe de plus en plus fréquente des caractéristiques prosodiques des phénomènes syntaxiques, sémantiques et pragmatiques ; - - l'intérêt croissant pour des phénomènes réputés périphériques et qui, pourtant, s'observent avec une grande fréquence dans le discours (oral ou écrit). - Les deux mouvements sont à l'évidence corrélés puisque les phénomènes traités comme périphériques (l'ellipse, l'incidence par exemple) mettent crucialement en jeu l'organisation prosodique. De ce point de vue, on ne peut plus négliger l'organisation prosodique des énoncés de la même façon qu'il y a une dizaine d'années, on a dû cesser de considérer la pragmatique comme un simple supplément d'âme. - Le projet s'inscrit également dans une conjoncture qui est marquée en France par le peu d'interactions intellectuelles ou institutionnelles entre différentes communautés de linguistes : les linguistes à visée modélisatrice et les linguistes à visée descriptive, les syntacticiens, sémanticiens et pragmaticiens et les phonologues. - C'est dans ce double contexte que le présent projet vise à favoriser le développement d'interfaces entre modèles explicites de la prosodie d'une part, de la syntaxe, de la sémantique et de la pragmatique d'autre part, au sein de grammaires formalisées qui aient la plus large couverture empirique possible. La langue étudiée est le français, avec des comparaisons possibles avec d'autres langues romanes (l'italien). Les objectifs du projet sont donc: - - - fournir des généralisations détaillées d'aspects prosodiques de constructions qui puissent fournir la base empirique d'une modélisation grammaticale de la dimension prosodique ; - - combler des lacunes dans la connaissance grammaticale du français ; - - de manière générale, créer une synergie entre la communauté des syntacticiens, sémanticiens et pragmaticiens formels et celle des phonologues travaillant en prosodie. - - 2. Projet - - 2.1. Objet - - L'objet du programme est l'analyse et la modélisation des interfaces de la prosodie (métrique, accentuation, phrasing, intonation) avec les autres dimensions de la grammaire (syntaxe, sémantique et pragmatique). On se propose de développer le programme de recherche à travers l'analyse de constructions ou de phénomènes bien identifiées. L'analyse multidimensionnelle de ces constructions et phénomènes doit nous fournir les généralisations cruciales pour modéliser la prosodie et ses interfaces dans la grammaire. - - Les constructions que nous étudierons pose problème à la modèlisation dans le cadre d'une grammaire syntagmatique classique et sont très fréquentes dans le discours oral ou écrit. Nous ne disposons pas de descriptions prosodiques fines de ces constructions à l'heure actuelle pour: - - - les coordinations avec ellipse, - - les différents types de phrases sans tête verbale, - - les différents types de constituants incidents. - - On étudiera en parallèle les constructions traditionnellement décrites comme mettant en jeu la périphérie gauche ou droite de l'énoncé. - - Les phénomènes que nous avons choisis sont généralement décrits comme mettant en jeu une relation directe entre prosodie et sémantique - - l'association avec le focus (la prosodie de l'associé des adverbes restrictifs et additifs), - - l'intonation, en partiuclier le sens des unités qui la constituent. - - 2.2. Méthodologie - - On privilégie une méthodologie mixte : - - - pour l'analyse syntaxique, sémantique et pragmatique : on conjoint la construction des faits sur la base de contrastes avec l'exploration de larges corpus de discours (oral ou écrit). - - pour l'analyse prosodique, on conjoint l'analyse de parole de laboratoire permettant le contrôle de variables phonético-phonologiques, syntaxiques, sémantiques et pragmatiques avec l'obs

Coordinateur du projet

Jean Marie MARANDIN (CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR PARIS B)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE PROVENCE CORSE
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE ILE-DE-FRANCE SECTEUR PARIS B

Aide de l'ANR 222 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 48 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter