RIB - Biotechnologies

Validation d’un dispositif de sécurisation de la transfusion sanguine vis-à-vis des Prions – PRIONSECUR

Résumé de soumission

Le risque désormais avéré de transmissibilité par transfusion sanguine des maladies à prions chez l’homme pose un problème très important de garantie de la sécurité de la transfusion au Royaume-Uni en particulier, en France par extension et au niveau mondial en raison de nouveaux cas de variante de la maladie de Creutzfeldt-Jakob (vMCJ) apparaissant dans différents pays. L’apparition de 2 cas de vMCJ dans le groupe de 15 patients identifiés comme ayant été transfusés avec du sang provenant de donneurs britanniques ayant développé ultérieurement une vMCJ, indique un potentiel de transmission qui pourrait se rapprocher de modèles expérimentaux dans lesquels un taux de 20 à 30% a été rapporté. Les donneurs potentiels sont estimés à près de 4000 au Royaume-Uni dont environ 10% sont potentiellement donneurs de sang. Le nombre attendu en France est environ 10 fois moindre et sur les 12 cas désormais identifiés, les patients 8 et 9 étaient des donneurs de sang réguliers. En raison de la résistance à la décontamination des prions, des méthodes de stérilisation du sang ne sont pas envisageables à l’heure actuelle tandis qu’aucune méthode diagnostique n’a fait ses preuves pour le moment pour diagnostiquer les donneurs en incubation de la maladie. La seule méthode actuellement proposée consiste à éliminer les globules blancs par filtration ce qui doit éliminer 50% à 90 % de l’infectiosité selon les études. Le projet présenté ici propose d’optimiser et de valider un nouveau concept basé sur l’utilisation de ligands spécifiques de la protéine du Prion qui sont fixés sur de nouveaux filtres, c’est-à-dire un moyen spécifique de la capturer cette protéine anormale et d’éliminer efficacement l’infectiosité associée au sang.

Coordinateur du projet

(PME)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE - CENTRE D'ETUDES NUCLEAIRES DE FONTENAY AUX ROSES

Aide de l'ANR 963 320 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter