COD - Cardiovasculaire, obésité et diabète

Microparticules Membranaires et Risque Primaire d'Athérosclérose chez les Sujets avec Syndrome Métabolique – MIPRA-MET

Résumé de soumission

Les microparticules membranaires (MPs) sont les témoins de l'activation ou de la mort cellulaire in vivo, dans la mesure où les cellules d'origine sont rapidement éliminées par phagocytose. Les MPs disséminent de puissants effecteurs bioactifs tels que le facteur tissulaire, initiateur majeur de la cascade de la coagulation, la phosphatidylsérine procoagulante et des médiateurs pro-inflammatoires ou apoptogènes. Les taux plasmatiques de MPs sont élevés dans les situations où le risque athérothrombotique est augmenté, en particulier dans le syndrome métabolique et le diabète, et sont de véritables marqueurs pathogènes du risque secondaire.
Dans une approche intégrée allant du malade pour remonter à la biologie, l'objectif général de l'étude MiPRA-Met est d'établir si les taux de MPs sont prédictifs du risque cardiovasculaire primaire, et si les MPs sont des effecteurs pro-inflammatoires. Le projet consiste à mettre en synergie trois groupes ayant une expérience reconnue dans le domaine des MPs et un groupe expert en recherche clinique préventive cardiovasculaire.
Les objectifs spécifiques seront répartis selon trois plans d'action.
-(i) Recrutement d'une cohorte d'au moins 1.000 patients, sans histoire d'évènements cardiovasculaires, sur la base de facteurs de risques usuels (hypertension, cholestérol, tabagisme, diabète et/ou syndrome métabolique) et nouveaux (homocystéinémie, lipoprotéine(a), fibrinogène, protéine C- réactive ultra-sensible), et des phénotypes artériels structuraux et fonctionnels. Chez les individus à haut risque, une ischémie myocardique silencieuse sera recherchée par scintigraphie. Sur la base de ces critères, nous constituerons des sous-groupes de patients incluant des sujets obèses, avec syndrome métabolique et athérosclérose pré-clinique, présentant des désordres à large spectre, allant de l'inflammation à bas bruit à l'ischémie silencieuse.
-(ii) Détermination des taux de MPs circulantes et caractérisation de leur phénotype plaquettaire, leucocytaire ou endothélial à l'aide d'un système original de capture en phase solide pour l'estimation de leur potentiel procoagulant, et par cytométrie en flux. Des corrélations seront recherchées entre les taux de MPs et les facteurs de risques cardiovasculaires, les phénotypes artériels et la présence ou l'absence d'ischémie silencieuse, et les traitements.
-(iii) Caractérisation de l'activité fonctionnelle des MPs provenant des divers sous-groupes de sujets dans des modèles in vitro complémentaires entre les trois équipes concernées. Nous analyserons plus particulièrement le potentiel des MPS comme inducteurs de différenciation/prolifération cellulaire, médiateurs pro-inflammatoires ou effecteurs de dysfonction endothéliale.
Ce projet devrait avoir des retombées épidémiologiques importantes. Il devrait en outre déboucher sur la mise au point d'un test de diagnostic et de stratification du risque cardiovasculaire, simple et de faible coût, pour une action préventive efficace.

Coordinateur du projet

INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - ADR PARIS XI - ADR 15 (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - Délégation régionale Provence Alpes Côte d'Azur et Corse
INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - ADR PARIS VII - ADR 12
ASSISTANCE PUBLIQUE HOPITAUX DE PARIS - HOPITAL EUROPEEN GEORGES POMPIDOU - APHP
INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - ADR PARIS XI - ADR 15

Aide de l'ANR 270 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles