COD - Cardiovasculaire, obésité et diabète

Caractérisation et validation des facteurs d'échange de RhoA comme nouvelles cibles thérapeutiques dans l'hypertension artérielle. – GEFS HTA

Résumé de soumission

L'hypertension artérielle (HTA) est un facteur de risque majeur de pathologies cardiovasculaires. Elle est associée à des altérations structurales et fonctionnelles des cellules musculaires lisses (CMLs) de la paroi artérielle. L'activation massive de la protéine G monomérique RhoA est une composante majeure et commune de la pathogenèse de l'HTA dans les modèles expérimentaux et chez l'homme. Cette hyperactivité de RhoA, dont l'origine est inconnue, est impliquée dans la prolifération et la contraction excessive des CMLs artérielles associées à l'HTA. RhoA est un commutateur moléculaire qui passe d'un état inactif, lié au GDP et un état actif lié au GTP sous l'action des facteurs d'échange (GEFs). Sous forme RhoA-GTP, RhoA active des effecteurs multiples pour réguler de nombreuses fonctions cellulaires. L'hypothèse de ce projet est qu'une altération spécifique des mécanismes de régulation de l'activité de RhoA dans les artères est responsable de l'activation aberrante et incontrôlée de RhoA dans l'HTA.
Notre but est de définir les mécanismes contrôlant l'activité de RhoA dans les CMLs artérielles et d'identifier leurs altérations dans l'HTA, avec un intérêt particulier pour les GEFs. De par leur position stratégique à des noeuds de réseau de signalisation cellulaire, les GEFs représentent des cibles potentielles pour interrompre sélectivement la suractivation de RhoA associée à l'HTA. Des inhibiteurs ciblant les GEFs impliqués dans ce contexte offrent l'avantage de laisser RhoA et ses effecteurs disponibles pour pouvoir être recrutés par d'autres voies de signalisation et assurer ainsi de façon normale des fonctions physiologiques dans lesquelles ils sont aussi mis en jeu.
Ce projet a pour but de :
- Définir le profil d'expression des GEFs de RhoA dans les artères (rat et humain). Par analyse de séquences, nous avons identifié 28 GEFs potentiels de RhoA dont l'expression sera analysée par PCR quantitative dans différents tissus et vaisseaux afin d'identifier des GEFs préférentiellement exprimés dans les artères.
- Définir les modifications d'expression des GEFs de RhoA dans l'HTA dans trois modèles expérimentaux d'HTA chez le rat: SHR, "2 kidneys-1 clip", infusion d'angiotensine II.
- D'identifier les GEFs et les mécanismes responsables de l'activation de RhoA par les vasoconstricteurs en particulier l'angiotensine II, par des approches classiques d'analyse gène-fonction in vitro dans les CMLs d'aorte de rat.
- De valider les GEFs sélectionnés comme cibles thérapeutiques potentielles pour le traitement de l'HTA, en particulier par l'utilisation de l'ARN interférence in vivo.
Ce projet, qui sera réalisé par la mise en oeuvre d'analyses moléculaires et intégrées, a pour objectif de démontrer que les GEFs responsables de la suractivation de RhoA dans l'HTA représentent des cibles d'intérêt pour le développement de nouvelles stratégies thérapeutiques, avec comme perspective, le développement d'inhibiteurs sélectifs de ces GEFs.

Coordinateur du projet

INSERM - ADR DE BORDEAUX - ADR 9 (Divers public)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CNRS - DR BRETAGNE ET PAYS- DE-LA-LOIRE
CNRS - DR ILE-DE-FRANCE SECTEUR SUD
INSERM - ADR DE BORDEAUX - ADR 9

Aide de l'ANR 320 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles