MIIM - Microbiologie - immunologie

Rôle des protéines adaptatrices Nck dans l'orientation des cellules T vers la tolérance ou l'immunité – IMMUNADAPT

Résumé de soumission

Les réponses des cellules T sont caractérisées par une grande plasticité, qui se traduit fonctionnellement en tolérance ou immunité. La difficulté de définir les mécanismes moléculaires à la base de ces réponses a empêché jusqu'à présent le développement de stratégies thérapeutiques ciblées modulant les réponses T dans des pathologies telles que les maladies auto-immunes et les tumeurs.
Indépendamment de leur polarité, les réponses T nécessitent l'intégration du signal fourni par l'engagement du TCR et des signaux fournis par les molécules de costimulation et les cytokines. L'assemblage des complexes multi-moléculaires responsables de la signalisation intra-cellulaire est réalisé par les protéines adaptatrices, des molécules de signalisation spécialisées, caractérisées par des domaines d'interaction protéine-protéine ou protéine-lipide.

Notre but est d'identifier le rôle des protéines adaptatrices Nck dans le développement et la fonction des cellules T. Nck1 et Nck2 sont des protéines fortement homologues, composées par un domaine SH2 et trois domaines SH3. Ces molécules ont été impliquées dans les réponses cellulaires T par le recrutement direct au niveau du CD3e, et par la formation d'un complexe tri-moléculaire SLP-76/Vav/Nck, impliqué dans la réorganisation du cytosquelette.

Nos OBJECTIFS SPÉCIFIQUES sont d'évaluer l'impact de ces molécules sur : 1) l'efficacité de la sélection positive et négative dans le thymus ; 2) l'activation des cellules T périphériques ; 3) la migration in vivo des thymocytes et des cellules T matures ; 4) les voies de signalisation nécessaires pour le développement intra-thymique et l'activation périphérique des cellules T.

En raison de la létalité embryonnaire précoce entraînée par l'invalidation des deux protéines Nck, nous avons développé, en collaboration avec le laboratoire du Dr. Pawson, une approche génétique conditionnelle basée sur le système Cre/loxP. Cette approche nous a permis d'obtenir des souris viables (Lck-Cre x Nck1-/-Nck2-/flx), ayant une délétion sélective des protéines Nck dans les cellules T. Ce modèle génétique nous permettra de conduire à terme ce projet de façon compétitive et d'obtenir des résultats à l'impact très significatif. Nos résultats préliminaires sont très prometteurs et indiquent une réduction du nombre des thymocytes, et un défaut de la réponse des cellules T Nck-déficientes à la stimulation avec a-CD3e. L'introduction des TCR transgéniques HY et P14 sur le fond mutant pour Nck permettra de définir le rôle des protéines Nck dans la sélection thymique, l'activation et la migration des cellules T.
Les résultats de nos études devraient contribuer à améliorer nos connaissances sur les mécanismes moléculaires de la tolérance et de l'immunité. Le succès récent des thérapies moléculaires ciblées nous encourage à croire que ces résultats pourront être utilisés pour définir de nouvelles cibles thérapeutiques pour le traitement des pathologies du système immunitaire.

Coordinateur du projet

Anna TAFURI BLADT (INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - INSERM Siège)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT NATIONAL DE LA SANTE ET DE LA RECHERCHE MEDICALE - INSERM Siège

Aide de l'ANR 210 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 0 Mois

Liens utiles

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter