MIIM - Microbiologie - immunologie

Rôle de la recombinaison génétique chez Helicobacter pylori dans sa capacité d'adaptation à son hôte au cours d'une infection – HPGENDIV

Résumé de soumission

La bactérie pathogène Helicobacter pylori est connue par sa grande diversité génétique. Cette variabilité joue très probablement un rôle important dans les conséquences cliniques de l'infection et confère sa capacité d'adaptation aux changements environnementaux dans l'estomac de l'hôte humain. Des fréquences élevées de mutagenèse et de recombinaison sont à la base de la plasticité génomique de H. pylori. La recombinaison permet non seulement l'intégration d'ADN exogène dans le génome bactérien mais aussi les remaniements chromosomiques. Ces deux types d'évènements, incorporation et remaniement, sont particulièrement impliqués dans la plasticité génomique d'H. pylori qui est naturellement compétente et présente de nombreuses répétitions d'ADN dans son génome. Cependant très peu est connu des mécanismes de la recombinaison dans cette espèce. L'analyse des génomes d'H. pylori suggère qu'aucune des voies de recombinaison canoniques n'est complète chez cet organisme. L'objectif de ce projet est de caractériser les mécanismes et le rôle de la recombinaison de l'ADN chez H. pylori. Nous proposons pour ceci d'utiliser des approches génétique, biochimique et physiologique.
Nous avons montré que la protéine MutS2 d'H. pylori n'ést pas impliquée dans la réparation des mésappariements mais qu'elle inhibe la recombinaison de l'ADN entre séquences homologues ou homéologues. Nous souhaitons analyser génétiquement les potentielles voies de recombinaison en construisant des souches délétées pour les gènes identifiés et en combinant ces délétions avec celle de mutS2. L'analyse des phénotypes d'intégration d'ADN exogène, de sensibilité aux agents génotoxiques et la fréquence de recombinaison intra chromosomique nous permettra d'identifier les groupes d'épistasie et les gènes impliqués dans la recombinaison.
L'étude biochimique de MutS dans la recombinaison et la réparation sera approfondie. La protéine purifiée est une ATPase reconnaissant spécifiquement des structures branchées elle est capable d'inhiber in vitro la réaction d'échange de brin catalysée par RecA. Le rôle des différents domaines (fixation à l'ATP, SMR, fixation à l'ADN) sera déterminé par les analyses de fixation à l'ADN, mesure des activités ATPase et/ou nucléase, échange de brin. Par des tests de complémentation avec différents mutants ou domaines, le rôle in vivo des observations biochimiques sera recherché. L'analyse structurale de MutS entière et de ses domaines sera entreprise. En partant de l'hypothèse que MutS2 agirait comme une senseur de certaines structures pour recruter d'autres protéines, nous souhaitons identifier ses partenaires en utilisant à la fois l'approche double hybride et l'approche protéomique. Le rôle de ces protéines sera analysé par les techniques génétique et biochimique.
Nous étudierons aussi le rôle de MutS2 et de la recombinaison dans la microévolution et dans l'adaptation, en particulier l'acquisition de résistance aux antibiotiques, au cours de l'infection dans u

Coordination du projet

Pablo RADICELLA (COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE ET AUX ENERGIES ALTERNATIVES ET AUX ENERGIES ALTERNATIVES - DIRECTION DU CENTRE DE FONTENAY-AUX-ROSES)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

INSTITUT PASTEUR
COMMISSARIAT A L'ENERGIE ATOMIQUE ET AUX ENERGIES ALTERNATIVES ET AUX ENERGIES ALTERNATIVES - DIRECTION DU CENTRE DE FONTENAY-AUX-ROSES

Aide de l'ANR 240 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter