JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Vieillissement et inégalités : financement de la fin de vie, retraites, accumulation et transmission du patrimoine – Patrimoine

Résumé de soumission

Le projet a pour but de réunir les approches de 3 champs en sciences sociales (économie, histoire et sociologie) pour l'examen d'un même objet thématique : le financement de la fin de vie. Avec l'arrivée à l'âge de la retraite des générations issues du baby boom, la question des ressources des personnes âgées est en effet plus que jamais d'actualité. Une appréhension d'ensemble de ces ressources nécessite non seulement l'étude des systèmes de retraite, mais aussi une connaissance fine des mécanismes d'épargne, d'accumulation de patrimoine et de transmission des agents au cours du cycle de vie. Ces questions intéressent les économistes mais constituent aussi un objet de recherche pour les sociologues qui considèrent le patrimoine comme une composante du capital économique, social et culturel dont la transmission participe à la reproduction des inégalités interfamiliales et intrafamiliales. L'histoire économique permet, quand à elle, en autorisant une perspective longue, de mieux comprendre le rôle des transmissions patrimoniales sur l'évolution des inégalités. Au-delà des comportements individuels, il est important de prendre en compte la dimension familiale, non seulement parce qu'elle contribue au revenu des ménages âgés via les systèmes d'entraides, mais aussi du fait de son importance dans les stratégies d'accumulation et de transmission du patrimoine. Une meilleure connaissance de ces éléments devrait permettre ainsi d'analyser quelles ressources peuvent mobiliser les personnes âgées et, dans un deuxième temps, de comprendre comment les familles interviennent dans la transmission des inégalités, qu'elles soient intra-familiales (en privilégiant un enfant au détriment des autres), ou inter-familiales (certaines transmettant du patrimoine, d'autres non).L'objectif poursuivi dans le cadre de ce projet est d'aboutir à une compréhension réciproque entre chacune des approches théoriques mises en oeuvre, et, plus encore, à l'élaboration de problématiques conceptuelles communes fondées sur l'exploitation concertée de matériaux empirique partagés. Dans l'ensemble du projet, une attention plus particulière sera portée aux indépendants pour qui les questions de patrimoine et de transmission sont cruciales.

Coordination du projet

Muriel ROGER (Organisme de recherche)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 117 500 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter