JCJC - Jeunes chercheuses et jeunes chercheurs

Détermination structurale de sites actifs par RMN du solide – SAPREMANS

Résumé de soumission

La catalyse hétérogène est au c?ur de la chimie industrielle, mais le développement rationnel de procédés plus efficaces est ralenti en partie par le manque de compréhension de la structure des sites actifs de tels catalyseurs. Ces derniers n'ont en effet qu'une faible fraction de sites actifs. Un des buts de la chimie organométalliques de surface est de préparer des sites bien-définis, et l'objectif de cette équipe est de développer des outils analytiques nouveaux pour élucider la structure de sites actifs bien-définis et de comprendre leur évolution structurale lors d'une réaction catalytique. La détermination structurale par diffraction aux rayons X serait la méthode de choix en chimie moléculaire, mais elle est malheureusement restreinte à des produits cristallins, plus particulièrement sous la forme de mono-cristaux. Ainsi, cette méthode ne peut donc s'appliquer aux solides amorphes, qui sont les supports utilisés pour les catalyseurs hétérogènes, puisqu'ils doivent posséder une grande surface spécifique. Ainsi, notre objectif est de développer des méthodes RMN pour déterminer l'arrangement spatial des atomes autour d'un centre métallique ainsi que leur interaction avec leur environnement proche (interaction à plus longues distances). Certaines de ces méthodes RMN ont déjà été utilisées pour les solides massiques et les macromolécules biologiques, mais jamais pour la détermination structurale de sites actifs. Nous allons donc mettre en place et optimiser des séquences RMN pour étudier la structure de sites actifs, et les distances seront mesurées par la détermination des constantes dipolaires. Les systèmes étudiés dans ce projet ont quelques caractéristiques, qui les rendent difficile à étudier. Par exemple, la plupart du matériau correspond au support, et le site actif représente moins de 10% de l'échantillon, ce qui nuit gravement à l'obtention de spectre de bonnes qualités. Ceci sera partiellement résolue en préparant des catalyseurs sur des matériaux à haute surface spécifiques, qui garantiront la présence d'une charge maximale de sites actifs. Notre deuxième objectif est d'étudier l'évolution de la structure du site actif pendant une réaction catalytique en combinant diverses méthodes RMN afin de déterminer la connectivité entre les atomes et ainsi de résoudre la structure du système. Une telle approche nous permettra de déterminer la structure des sites actifs à un niveau moléculaire, ce qui nous donnera la possibilité de développer des catalyseurs par une approche structure-activité et ainsi de rationaliser le développement de procédés catalytiques.

Coordination du projet

Christophe COPERET (Organisme de recherche)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Aide de l'ANR 150 000 euros
Début et durée du projet scientifique : - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter