FRAL - Programme franco-allemand en Sciences humaines et sociales

Monnaies communes et identités partagées. Etude des structures et des identités partagées des Etats fédéraux grecs via l'analyse de la production et de la circulation monétaires dans le Koinon étolien et des koina du Péloponnèse (5e-1e siècles avant JC) – KOINON

Résumé de soumission

L'ambition de ce projet est d'approcher le fonctionnement des koina (Etats fédéraux grecs antiques), à la fois sur le plan institutionnel et sur celui des pratiques individuelles, via une analyse comparée de leurs monnayages.
A cette fin, les koina Arcadien, Achaien et Etolien ont été choisis, pour leur proximité géographique, les liens qu'ils ont entretenus, et la séquence chronologique qu'ils permettent d'aborder, depuis l'époque classique jusqu'à la fin de la République romaine.
Trois axes de recherches seront privilégiés:
La répartition des compétences entre les institutions communes et les cités (et ou les syntélies ou districts, là où ils sont attestés) ;
Le degré d'intégration des cités au sein des koina et leur degré d'autonomie en matière monétaire ;
La question de la constitution des identités ethniques a très souvent été débattue ces dernières années, mais sans que soit réellement pris en compte le témoignage de la monnaie, à la différence de ce qui se pratique depuis longtemps en histoire contemporaine (cf les travaux déjà anciens de M. Agulhon et de ses élèves sur la constitution de l'identité républicaine en France au XIXe s, pendant la révolution de 1848).
Ces trois questions seront examinées depuis la création des koina jusqu'à leur disparition.
Trois approches complémentaires des monnaies seront menées:
- des études numismatiques du matériel (iconographie, caractéristiques techniques, notamment via des études métrologiques) ;
- des recherches sur la circulation monétaire, ( monnaies de fouille et trésors) ;
- l'analyse élémentaire de 400 monnaies, en utilisant des méthodes complémentaires : à l'université de Francfort seront pratiquées des analyses des isotopes du plomb par Spectrométrie de Masse ; au Centre-Babelon,IRAMAT, à Orléans, deux techniques complémentaires seront utilisées : l'activation à neutrons rapides au cyclotron pour les monnaies de bronze et la LA_ICP-MS (Spectrométrie de masse par ablation laser) pour les monnaies d'argent.
L'équipe d’Orléans-Tours, tournée principalement vers les aspects historiques et numismatiques, travaillera sur la production, comme sur les caractéristiques techniques et iconographiques des monnaies. L'équipe de Francfort, orientée surtout vers les aspects archéologiques et numismatiques, travaillera sur la circulation, l'usage, le décri des mêmes monnayages. Les monnaies analysées en France proviendront du Cabinet des Médailles de la Bibliothèque nationale de France ; celles analysées à Francfort, de collections publiques allemandes.
L'ensemble de l'équipe franco-allemande étudiera dès le début du projet les autres sources et établira des bilans historiographiques sur les principales questions qui font débat (nature des koina, existence de districts, liberté des cités, etc..), afin de mettre en contexte l'étude des monnaies.
Ces recherches fourniront, nous l'éspérons, de nouveaux éléments sur les fonctions de la monnaie au sein des koina, comme instrument de pouvoir et comme témoin des pratiques au sein des Etats fédéraux.
Une base de données qui sera mise en ligne constituera un des outils et des livrables du projet/ Les résultats obtenus y seront régulièrement mis en ligne par les membres de l'équipe. A l'issue du projet, son contenu sera rendu public, et lié au projet(Online Greek Coinage) piloté par F. Duyrat (BnF) et A. Meadows (Oxford) . C. Grandjean est éditrice régionale pour la Grèce continentale au sein du projet OGC.
Les conclusions seront publiés conjointement par les membres de l'Equipe dans une monographie. En outre, des conférences et des interventions périodiques permettront de toucher le grand public cultivé.

Coordinateur du projet

Madame Catherine GRANDJEAN (Centre tourangeau d'histoire et d'étude des sources EA 6298)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

Uni Frankfurt/M Goethe Universität Frankfurt/M
CETHIS Centre tourangeau d'histoire et d'étude des sources EA 6298
IRAMAT Centre Ernest Babelon

Aide de l'ANR 188 413 euros
Début et durée du projet scientifique : mars 2017 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter