Flash Info
Publication du programme PAUSE – ANR Ukraine pour l’accueil de scientifiques ukrainiens et ukrainiennes dans des laboratoires français
DS0301 - Travail –place de l’homme, organisation des écosystèmes, valeur sociétale

Compétences liées aux KETs - dynamiques de transformations et modalités d'accompagnement dans les organisations du secteur des composants et puces électroniques et des dispositifs médicaux – KETORC

L’équipe de 10 chercheurs (appartenant à 6 institutions différentes) a étudié 8 organisations qui conçoivent et/ou fabriquent des technologies clés pour l’industrie du futur des secteurs de la santé (4 cas) et de la micro-électronique (4 cas). Ces études de cas partagent des caractéristiques communes. Elles ont toutes été réalisées par une équipe de 2 à 3 chercheurs, dans une relation de partenariat avec l’organisation étudiée et sous le « patronage » d’un comité de pilotage composé de plusieurs acteurs de l’organisation. Toutes ces enquêtes se sont appuyées sur une collecte de données variées : un très grand nombre d’entretiens semi-directifs longs (entre 1h et 3h30) - 166 entretiens en tout – menés auprès d’une grande variété d’acteurs (en termes de statuts, métiers et expérience), basés sur des grilles d’entretiens génériques construites par l’équipe des 10 chercheurs ; des observations et des focus groups ; ainsi que la collecte de nombreux documents publics et internes aux organisations étudiées. Des restitutions des analyses ont systématiquement été réalisées auprès d’une part des comités de pilotage et d’autre part des personnes interviewées.
Tout au long du projet, des séminaires de recherche (8) ont été organisés au cours desquels les enquêtes de terrain ont été plusieurs fois présentées et discutées par l’équipe complète des 10 chercheurs. Ceci a permis à chacun de mieux s’approprier les caractéristiques et les enjeux des organisations étudiées par les autres membres du projet, pour faciliter la création d’une capacité collective à mettre en perspective ces cas et à mener des analyses transversales autour des problématiques clés du projet. Une grille de codage a été établie de façon transversale aux études de cas afin de pouvoir réaliser des analyses comparatives.

Trois résultats majeurs sont issus du projet KETOrC. Tout d’abord, une première série de résultats précise les dynamiques de compétences en fonction des dispositifs gestionnaires et de la technologie. Cette étude est actuellement prolongée par des comparaisons France-Japon réalisées dans le cadre d’un projet financé par la Japan Society for the Promotion of Science (2019-2021). Ensuite, une deuxième série de résultats porte sur une thématique émergente de nos enquêtes terrains : parmi les compétences identifiées comme clés dans les entreprises high tech, la question de la créativité est apparue. Ceci a amené l’équipe à analyser les dynamiques de créativité, et à mettre en évidence plusieurs dynamiques possibles en interaction avec l’organisation du travail. Ces travaux seront notamment prolongés dans l’Institution pour la créativité d’Aix-Marseille Université (InCIAM) dans lequel l’équipe AMU est partie prenante. Enfin, une troisième série de résultats traite plus spécifiquement des dispositifs méthodologiques d’analyse des compétences et des modalités d’accompagnement sont proposés.

Le projet KETOrC est un projet ANR JCJC coordonné par Cathy KROHMER (Aix Marseille Univ, CNRS, LEST). L’équipe de recherche compte 10 chercheurs : Justine ARNOUD (Université Paris-Est, IRG), Marie-Laure BUISSON (Aix Marseille Univ, CNRS, LEST), Frédérique CHÉDOTEL (GRANEM, Université d’Angers), Lise GASTALDI (Aix Marseille Univ, CNRS, LEST), Bénédicte GEFFROY (IMT Atlantique, LEMNA), Johanna HABIB (Aix Marseille Univ, CRETLOG), François JAUJARD (École des Mines Saint Etienne, COACTIS), Cathy KROHMER (Aix Marseille Univ, CNRS, LEST), Romain LONCEINT (IMT Atlantique, LEMNA) et Isabelle VANDANGEON-DERUMEZ (Université Paris-Est, IRG). Le projet a démarré en mars 2016 et a duré 36 mois. Il a bénéficié d’une aide de l’ANR de 169 000 euros

Trois résultats majeurs sont issus du projet KETOrC.

Résumé de soumission

KETORC s’inscrit dans le grand défi : « Stimuler le Renouveau Industriel » - axe « Travail ». D’une durée de 3 ans, KETORC repose sur un financement Jeunes Chercheurs et Jeunes Chercheuses.
Avec un volume du marché qui devrait franchir la barre des 1 000 milliards d’euros en 2015, les applications des KETs - à savoir les nanotechnologies, la microélectronique et nanoélectronique, la photonique, les matériaux avancées et la biotechnologie stimuleraient la compétitivité et génèreraient des emplois, de la croissance et de la richesse dans le paysage économique (COM/2012/341). Ces perspectives prometteuses sont toutefois soumises à plusieurs défis dont celui pour les organisations concevant et/ou fabriquant ces KETs de disposer des compétences nécessaires. Or, aujourd’hui déjà, des tensions s’observent non seulement au niveau du nombre de compétences disponibles mais aussi au niveau de leurs caractéristiques. Le projet KETORC porte ainsi sur les dynamiques de transformations de compétences liées aux KETs dans les organisations des secteurs des composants et cartes électroniques et des dispositifs médicaux. Notre questionnement est le suivant : quelles sont les dynamiques de transformation des compétences dans les organisations concevant et/ou fabricant des Kets ? Et comment accompagner ces transformations ? Cette problématique renvoie à deux axes de recherche :
- Axe 1 - Décrire et comprendre les dynamiques de transformation des compétences.
- Axe 2 – Accompagner les dynamiques de transformation des compétences.
Pour traiter ces deux axes de recherche, le projet KETORC repose sur :
- une approche théorique originale et novatrice : la théorie des pratiques (Feldman et Orlikowski, 2011) qui permet d’appréhender les compétences dans leur double aspect performatif et ostensif et leur transformation.
- la réalisation de 8 à 10 études de cas dans des organisations concevant et/ou fabriquant des KETs dans les secteurs des composants et cartes électroniques et des dispositifs médicaux. Ces études de cas permettront d’établir des diagnostics et de comparer les dynamiques de transformation des compétences (axe 1). Elles seront aussi prolonger par des démarches d’intervention qui viseront l’accompagnement des dynamiques de transformation des compétences (axe 2).
Le projet qui s’inscrit en sciences de gestion s’appuie sur une équipe de chercheurs spécialistes d’un ou plusieurs thèmes du projet et pour certains appartenant à d’autres disciplines : sociologie, ergonomie et philosophie.
Les apports du projet KETORC s’adressent aux trois parties prenantes suivantes : la communauté académique, la communauté des praticiens (entreprises et institutionnels) et la communauté étudiante. Deux actions de valorisation sont prévues à destination de l’ensemble des parties prenantes du projet KETORC : la mise en place d’un site Internet dédié au projet et l’organisation d’un colloque international en fin de projet. Des publications sont prévues à destination de la communauté académique et de la communauté de praticiens. Les résultats du projet KETORC seront également diffusés auprès des étudiants via notamment l’établissement d’études de cas pédagogiques.

Coordinateur du projet

Madame Cathy Krohmer (Centre National de la Recherche Scientifique délégation Provence et Corse - Laboratoire d'Economie et Sociologie du Travail)

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

CNRS DR12 - LEST Centre National de la Recherche Scientifique délégation Provence et Corse - Laboratoire d'Economie et Sociologie du Travail

Aide de l'ANR 169 104 euros
Début et durée du projet scientifique : septembre 2015 - 36 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter