ARPEGE - Systèmes embarqués et grandes infrastructures

Maîtriser la complexité du Cloud Computing – Aeolus

Résumé de soumission

Le "cloud computing" est un concept émergent qui réunit différentes techniques de virtualisation afin d'offrir des ressources de calcul à la demande. Il existe aujourd'hui un large consensus sur le fait que l'internet du futur sera basé sur une technologie issue de ce concept. Toutefois sa mise en oeuvre effective exige la résolution de problèmes scientifiques difficiles.

Des offres de ressources de calcul, flexibles et accessibles à la demande sont déjà disponibles à différents degrés de maturités. Schématiquement, on peut distinguer :
1) l'IaaS (Infrastructure as a Service) qui fournit à la demande des machines virtuelles et des capacités de stockage. C'est un service stable et arrivé à maturité.
2) le PaaS (Platform as a Service) qui cherche à fournir un service plus complet, allant du support matériel jusqu'aux plateformes logicielles, permettant ainsi le développement d'applications dédiées. C'est une approche naissante non encore maîtrisée.
3) le SaaS (Software as a Service), la plus ancienne des offres, qui fournit des applications spécifiques destinées le plus souvent à des clients légers tels que les navigateurs internet. C'est une approche maintenant classique qui repose sur une technologie maitrisée.

L'IaaS offre une grande flexibilité en autorisant la définition et le déploiement des infrastructures propres de l'utilisateur sur des machines virtuelles louées; toutefois ceci implique une gestion et une administration, couteuse et complexifiée du système. Le PaaS voudrait libérer l'utilisateur des tâches complexes de gestions et d'administrations du système. Toutefois, ces problèmes sont simplement transférés au fournisseur de services qui doit transférer sur une plateforme spécifique le développement des applications.

L'objectif principal du projet Aeolus est de s'attaquer aux problèmes scientifiques qui doivent être résolus pour réduire le gap entre les solutions "Infrastructure as a Service" et les solutions "Platform as a Service". A terme, il s'agit de faciliter le développement d'outils et applications pour automatiser le déploiement, la reconfiguration ainsi que la mise à jour de fermes à taille variable d'ordinateurs hétérogènes. Ceci permettrait de réduire de manière significative les coûts des architectures distribuées et évolutives qui sont au coeur du Cloud, réduisant ainsi les coûts de maintenance des fournisseurs de services PaaS, et facilitant le développement d'applications sophistiquées pour les utilisateurs d'IaaS.

Plus précisément dans le cadre du projet Aeolus nous proposons d'étudier les problèmes suivants :
1) Conception d'une représentation abstraite de ces systèmes décrivant les logiciels installés sur chaque machine virtuelle ainsi que les dépendances dynamiques entre logiciels, machines et services;
2) Conception d'un langage efficace et de haut niveau de requêtes permettant d'exprimer des demandes sophistiquées de reconfiguration d'une ferme de machines virtuelles;
3) Définition d'algorithmes et de techniques de résolution capables de répondre efficacement aux requêtes de reconfiguration et de les traduire en plans d'action de reconfiguration proches de ceux utilisés par les boites à outils classiques de déploiements de logiciels.

En résumé, le projet Aeolus s'appuiera sur des méthodes formelles issues de la conception des langages, de la théorie de la concurrence et de l'optimisation pour développer des connaissances scientifiques nécessaires à la maitrise de la complexité de l'infrastructure logicielle qui doit être déployée sur une ferme de machines, hétérogènes et distribuées, évoluant de manière dynamique, pour permettre le développement homogène de services évolutifs qui sont au coeur de l'Internet du futur.

Coordinateur du projet

Monsieur Roberto Di Cosmo (UNIVERSITE DE PARIS 7) – roberto@dicosmo.org

L'auteur de ce résumé est le coordinateur du projet, qui est responsable du contenu de ce résumé. L'ANR décline par conséquent toute responsabilité quant à son contenu.

Partenaire

PPS UNIVERSITE DE PARIS 7
INRIA Sophia Antipolis Méditerranée INSTITUT NATIONAL DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE ET EN AUTOMATIQUE -(INRIA Centre Sophia-Antipolis)
MANDRIVA
I3S CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE - DELEGATION REGIONALE COTE D'AZUR

Aide de l'ANR 911 524 euros
Début et durée du projet scientifique : - 40 Mois

Liens utiles

Explorez notre base de projets financés

 

 

L’ANR met à disposition ses jeux de données sur les projets, cliquez ici pour en savoir plus.

Inscrivez-vous à notre newsletter
pour recevoir nos actualités
S'inscrire à notre newsletter